Le gavage d'un poulet

Sujet du jour :

On peut être amené, dans le cadre de soins (maladie ou blessures), à devoir gaver un poulet devenu incapable de s'alimenter seul. Ceci dans le but qu'il ne dépérisse pas, le temps que les autres soins soient efficaces. 

Historique :

L'étude de cas du jour présente notre coq Best, qui atteint d'une maladie respiratoire se traduisant au niveau oculaire, est pour ainsi dire aveugle, depuis quelques jours.

 

Infos complémentaires utiles :

Le gavage n'est pas une fin en soi, et doit être temporaire, le temps de que l'animal reprenne assez de vitalité pour s'alimenter seul.

Dans le cas contraire, une décision devra s'imposer... 🙁

Tu retrouveras prochainement dans un autre cours, lors d'une nouvelle étude de cas, comment inciter facilement un poulet à s'alimenter seul 🙂


2 réponses à “Nourrir par gavage (soins)”

  1. Catherine Fabrizzi dit :

    Quand est il pour la boisson ?

    • Gaëlle dit :

      Si l’animal ne s’hydrate pas seul, il faut lui administrer en même temps que les repas,
      à l’aide d’une petite seringue, directement dans le bec, en petites quantités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *